En lecture "La mort est mon métier"

Publié le par La Chieuse

la-mort-est-mon-metier.jpg

 

" Le Reichsführer Himmler bougea la tête, et le bas de son visage s'éclaira...
- Le Führer, dit-il d'une vois nette, a ordonné la solution définitive du problème juif en Europe.
Il fit une pause et ajouta :
- Vous avez été choisi pour exécuter cette tâche.
Je le regardai. Il dit sèchement :
- Vous avez l'air effaré. Pourtant l'idée d'en finir avec les juifs n'est pas neuve.
- Nein, Herr Reichsfürher. Je suis seulement étonné que ce soit moi qu'on ait choisi... "

 

Le livre raconte l'histoire de Rudolf Lang (Rudolf Hoess) commandant du camp d'Auschwitz. Au fil des pages, on voit se dessiner la personnalité (si on peut parler de personnalité) de cet homme froid, machiavélique qui obéit sans réfléchir à un ordre. Il ne fait pas la part des choses, ne différencie pas le bien du mal. Il est complètement déshumanisé. 
L'auteur retrace et "imagine" une partie de la vie de Rudolf Hoess (l'histoire débute en 2013, il est âgé d'une douzaine d'années). Il va, pour cela, s'appuyer des entretiens que le psychologue américain Gilbert a eu avec Rudolf Hoess, lors de son procès de Nuremberg.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article