Cette semaine, je me suis faite une triplette

Publié le par La Chieuse

Après Rituel de Mo Hayder, j'ai enchaîné avec Skin 

31I1nvzP5NL._BO2-204-203-200_PIsitb-sticker-arrow-click-Top.jpg

Un rituel chasse l'autre. Alors que l'affaire du trafic de membres humains à tendance vaudoue est encore dans toutes les mémoires, on déplore des victimes d'un nouveau genre. Écorchées. Dépecées. On ne coupe plus, on épluche. Seul contre tous, le commissaire Jack Caffery croit encore y voir l'empreinte du Tokoloshe, ce minuscule démon africain, mi-animal mi-humain, pervers et insaisissable. Obsession paranoïaque ou non, de faux suicides viennent bientôt ajouter à sa confusion. Quant au sergent " Flea " Marley, plongeuse de la brigade subaquatique, elle a d'autres soucis en tête. L'un comme l'autre sont encore loin de s'imaginer vers quelle monstrueuse réalité ils s'acheminent. Leurs pires cauchemars risquent bien, cette fois, d'avoir leur peau.

 

Pour terminer avec Proies

41xT1mFVx1L._SL500_AA300_.jpg

Novembre dans le Somerset. Alors qu'elle déposait ses courses dans le coffre de sa voiture, une femme est jetée au sol par un individu affublé d un masque de père Noël qui prend la fuite à bord du véhicule. Selon la police, pour qui il ne s agit que d un banal fait divers, l agresseur ne s est sans doute pas rendu compte de la présence d une fillette sur la banquette arrière. Mais, tandis que l enfant reste introuvable et qu'une deuxième petite fille disparaît dans les mêmes circonstances, le scénario s assombrit. Le ravisseur ne tarde d ailleurs pas à se mettre en contact avec la police... À nouveau, le commissaire adjoint Jack Caffery et le sergent Flea Marley plongent dans l horreur à l état pur...

 

Je suis tellement devenue accro que j'attends avec impatience la suite. C'est obligé, Mo Hayder DOIT écrire une suite. 

J'adore j'adore j'adore (3 livres de plus de 300 pages en même pas 2 semaines, c'est sur je surkiffe). Rituel est quand même le plus trash des trois. 
 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article